Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

INSTITUTIONNEL

ALGÉRIE

Energies renouvelables : un moteur de développement national

Le 30 octobre 2017

Les pouvoirs publics s’intéressent de plus en plus aux énergies renouvelables, les considérant comme étant une source d’énergie durable, qui remplacerait les énergies fossiles, et donnerait une rentabilité économique.

En effet, l’Unité de Recherche Appliquée en Énergies renouvelables (U.R.A.E.R) affiliée au CDER Alger, visitée hier par la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zahra Zerouati, tient sa spécialité de son environnement aride qui lui permet de développer des axes. Ainsi, l’unité s’engage dans des thématiques qui influencent positivement la vie sociale et économique de la région de la wilaya de Ghardaïa et qui génèrent de nouveaux concepts thématiques originaux. L’unité a été créée officiellement le 27 novembre 2002, en mobilisant plus de 151 personnes, dont 74 sont des chercheurs.

L’URAER vise en effet, à développer, diffuser et valoriser de nouvelles pistes de recherche appliquée en vue d’offrir un lien de concertation et de coordination pour les activités de recherche liées aux énergies renouvelables. Ainsi, la ministre a poursuivi une présentation sur une étude de développement et expérimentation des cuiseurs solaires à concentration appliquée ; cette méthode est constituée d’une boîte extérieure en bois, et une deuxième interne de cuisson, un couvert à simple vitrage, un isolant thermique, des miroirs et un récipient de cuisson.

Cette expérience a attiré l’attention de Mme Zerouati, qui a exhorté les responsables sur la recherche, à reprendre l’initiative et encourager de telles expériences.

Article publié par le CDER, partenaire SoMed.