Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT

INSTITUTIONNEL

EGYPTE

La BERD finance seize centrales solaires en Egypte

Le 08 décembre 2017

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) annonce le financement de seize nouvelles centrales solaires en Égypte dans le cadre de son enveloppe de 500M$ approuvée en juin 2017 pour soutenir les énergies renouvelables dans ce pays. 

Ces installations, toutes construites près du village de Benban dans la Haute-Égypte, entreront en service en 2018. A terme, ce complexe deviendra le plus grand site solaire du continent africain avec une emprise de 37 km² et une capacité totale de 1,8 GW (32 centrales solaires). Le 30 octobre 2017, le gouvernement égyptien - qui avait lancé un programme de six centrales solaires de 50 MW chacune avec la Berd - a signé un accord avec la Société financière internationale (SFI - Banque mondiale) pour financer treize autres centrales solaires (590 M). EDF Energies Nouvelles va lancer, avec le groupe égyptien Elsewedy Electric, deux centrales de 100 MW au total et le Français Voltalia, une de 25 MW. 
 

Ce méga-projet de Benban - par sa construction mais aussi par les ressources et les emplois qu'il va créer - va largement contribuer au développement économique de la région d'Assouan, où 50% de la population se trouve sous le seuil de pauvreté. 
 

Les centrales financées par la Berd déploieront 750 MW de capacité. "Ce projet constitue une pénétration vraiment massive des énergies renouvelables dans ce pays", souligne Harry Boyd-Carpenter, directeur énergie et électricité à la Berd. Selon la banque européenne, elles permettront de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 900 000 tonnes par an.

Article publié par Econostrum